04 juin 2007

Imagination


Je vois l'immeuble qui me fait face devenir mobile. Meuble. J'essaye de le repousser, mais il avance vers moi avec élan, comme un paquebot, sirène de brume, voulant fendre le Pont des Arts.
Je me réveille immobile, paralysé, en sueur.

1 Comments:

Blogger Zorn said...

et se retrouver à venise

12:03 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home