09 novembre 2007

Hasard


J’avais trouvé ce nouveau livre de Modiano : Dans le café de la jeunesse perdue, laissé en évidence sur un banc, à la pointe du Square du Vert Galant, face au Pont des Arts, corné page 18 « …Ou si quelqu’un lui avait donné rendez-vous dans ce café et n’était pas venu. Alors, elle se serait postée, jour après jour, soir après soir, à sa table, en espérant le retrouver dans cet endroit qui était le seul point de repère entre elle et cet inconnu. Aucun autre moyen de le joindre. Ni adresse. Ni numéro de téléphone. Juste un prénom. Mais peut-être avait elle échoué là par hasard, comme moi. Elle se trouvait dans le quartier et elle voulait s’abriter de la pluie… ».
Et sur la page de garde, au crayon : « rendons-nous sur le Pont des Arts et retrouvons nous y par hasard. Marie. »Le livre était encore chaud de sa lecture. Je l’avais encore ratée de peu, moi qui la cherche depuis tant d’années.

6 Comments:

Anonymous Marie said...

J'aimerais vous rencontrer sur le Pont des Arts, ou avoir rendez-vous avec vous dans ce square du Vert Galant. Je crois que je pourrais vous aimer.

8:39 AM  
Anonymous Tietie007 said...

Vers une galante rencontre improbable !

3:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

ah... l'art de la drague quand même....

10:07 PM  
Anonymous marie-marie said...

l'écriture est le seul endroit où nous pouvons nous retrouver et nous aimer

8:14 AM  
Anonymous Itinéraires said...

Merci pour votre passage sur mon blog (même si votre commentaire sempble incomplet :)

Moi aussi, j'aimerais vous croiser Ponts des Arts... Vous semblez parfaitement fixer sur pellicule mes sentiments... Merci

chezpapito.over-blog.com

8:48 AM  
Blogger Roxane Von Allmen said...

Il fallait l'attendre, les hommes manquent de patience

1:24 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home