01 mai 2008

Aimer


J'avais rendez-vous aux pieds du cheval de Jeanne d'Arc, à Pyramides, c'est à deux pas du Pont des Arts, comme parfois le premier mai.
Aimez-la ou quittez-la disait la pancarte, La France aux français disait la dame, "de la boue des marécages politiques s’exhalent des flatulences fétides, les hyènes hurlent près de leurs festins macabres, les professionnels de la haine et du racisme anti-français menacent, la crise s’approche.Patriotes, Aux créneaux. C’est de la France qu’il s’agit !" disait l'autre, et je n'ai pas hésité une seconde: les derniers éclopés du Front National ne donnaient pas franchement envie de rester.