30 mai 2008

Pleurer



Je l'avais attendue toute la soirée, son portable était sur sa messagerie qui répêtait à chacun de mes appels: "vous êtes au fond du sac de Marie, qui vous rappellera dès qu'elle aura votre message", et jusque tard dans la nuit.

J'avais du m'endormir vers 5 heures du matin sur le banc de la Pointe du Vert Galant, abandonnée par les amoureux, face au Pont des Arts, sous le saule qui pleurait avec moi.

3 Comments:

Blogger le chat huant said...

pleurer tout son saoul, jusqu'à la dernière larme, comme on finit une bouteille jusqu'à la dernière goutte

7:05 PM  
Anonymous Rose said...

dans mon histoire vous auriez dû la rappeler à 5h du matin au lieu de vous endormir, et c'est elle qui pleurait
(mais comment savez-vous tout ça? connaissez-vous la suite?)

6:27 AM  
Anonymous balein said...

Ah, c'est vous qui aviez pris la place, celle que je m'octroyais pour vous voir enfin incognito, sur le pont des arts.

9:45 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home