02 juin 2008

Biscotte


Ils m’avaient invité à dîner dans la maison qu’ils avaient construite sous le tas d’ordures, une sorte de dome qu'ils occupaient à l’abri des regards, loin des touristes et de la surveillance policière. On y pénétrait en se faufilant par un long tuyau d’évacuation qui permettait aussi de respirer. Il fallait ramper au moins 150 mètres, l’équivalent de la longueur du Pont des Arts (Le Pont des Arts mesure 151 mètres). J’avais tenu à apporter quelque chose, apporte juste une bouteille, j’avais choisi un bon Saint-Emilion, et je ne sais pourquoi du Roquefort, du beurre et un paquet de biscottes, si fragiles, les quatre allant si bien ensemble.