20 septembre 2012

Dormir

Ce matin, alors que le soleil éclaire déjà les dessous du Pont des Arts, je profite du calme des bords de la Seine, pour dormir encore. Installation à la japonaise sous le Pont des Arts :  matelas en futon, couverture en tapis brossé retourné, léger oreiller en plumes de pigeon. Au pied de mon lit, plié, "Le Monde", pas entièrement lu, me reste à lire l'article "Charlie crée la polémique en caricaturant Mahomet". A côté de moi, Andréas dort encore lui aussi, dans son sac de couchage, il ne ronfle plus depuis qu'il a cessé de boire. Ce matin, sous le Pont des Arts, avec le soleil d'automne qui glisse le long du fleuve, notre chambre à coucher sous le Pont des Arts ressemble à un appartement témoin. Coule la Seine, s'écoule la nuit, se lève le jour.