02 septembre 2012

Eléphant (mémoire de)

Traversant le Pont des Arts je me souviens, avec ma mémoire d'éléphant, de Saïd, l'éléphant d'Afrique du jardin des plantes, à Paris, du côté du Pont d'Austerlitz, nous sommes le 10 août 1905, qui a tué son gardien: "L'éléphant Saïd, le plus imposant des pensionnaires du Jardin des Plantes, vient de se rendre, mercredi dernier, coupable d'un meurtre: il a tué son gardien, Neff. Saïd est depuis vingt ans au Jardin des Plantes. C'est un éléphant d'Afrique superbe. Neff l'avait élevé et, de longues années, l'homme et la bête avaient fait un excellent ménage. Mais, en vieillissant, Saïd était devenu difficile de caractère. A diverses reprises, des scènes avaient eu lieu entre Neff et lui. Si bien qu'on avait défendu au gardien d'entrer dans la rotonde où était son pensionnaire, son ancien ami. Comment? pourquoi enfreignit-il, mercredi, cette consigne? Quand les collègues de Neff accoururent à ses cris, l'éléphant l'avait saisi de sa trompe par la taille, jeté à terre, puis broyé contre la grille de l'enclos. Il ne relevèrent plus, après avoir détourné l'attention de Saïd, qu'un cadavre tuméfié, horrible. Tout le drame n'avait pas duré deux minutes". Sur le Pont des Arts, l'éléphant et son cornac se souviennent, coule la Seine.
Eléphant Jardin des Plantes Pont des Arts Paris