12 septembre 2012

Lire

J'en avais provisoirement fini sur mon Pont des Arts avec Chateaubriand et Victor Hugo, je manquais de lecture, et devant le bouquiniste du quai de la Megisserie, j'hésitais entre "Michel et la voiture fantôme", car je venais de relire "Michel et la falaise mystérieuse", un "Six Compagnons et la Princesse Noire", mais rien n'égalait "les Six Compagnons et la Croix Rousse", alors j'ai acheté 3 euros "Alice et le vison" de Caroline Quine en bibliothèque verte: "Une automobile noire surgit de la nuit à deux pas d'Alice et enfonce un portail. Accident sans gravité qui, pourtant, va lancer la jeune détective américaine dans une nouvelle et passionnante aventure!Pourquoi la maladroite conductrice de la voiture noire a-t-elle pris le large sans fournir d'explications? Parce qu'elle n'a sans doute pas la conscience tranquille. Les écoles de vison qu'elle propose de porte en porte, à des prix vraiment avantageux, ne seraient-elles que des attrape-nigauds?
Alice est résolue à en avoir le cœur net. Avec ses fidèles amies, Bess et Marion, la voilà partie sur les traces des mystérieux démarcheurs de la non moins mystérieux "Compagnie des fourrures du Grand Nord..."
Avec Alice, Bess et Marion, et la visite de son avoué de père, une bonne soirée sur le Pont des Arts m'attendait.
pont des arts paris





1 Comments:

Anonymous Mathilde said...

J'adorais lire Alice quand j'étais un peu plus jeune...

8:14 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home