03 septembre 2012

Baignade

Le 16 juillet 1914 nous allons en omnibus nous baigner à la plage des Tuileries, dans la Seine, au pied du Pont de Solferino, en aval du Pont des Arts, face à la gare d’Orsay. Robert essaye de ramasser des crevettes, Geneviève fait des pâtés de sable avec Jules, Etienne s’occupe de Raymonde et d’André. C’est l’été. On voit sur la carte postale, allongé sur le sable de la plage, les chaussettes et les pieds d’oncle Auguste qui mourra le 2 septembre 1914, un mois et demi après ce bain dans la Seine, soit un mois jour pour jour après la déclaration de la guerre. Le Pont de Solferino, construit en 1861 sera détruit en 1961 et remplacé par une passerelle, la passerelle Léopold Sedar Senghor. Genviève épousera Jules en 1927. Entre le pont des Arts et le pont de Solferino, coule la Seine, baignent nos amours.