09 octobre 2012

Drame

Rentré Pont des Arts, à pieds depuis la place Vendôme, la fashion week terminée, je lis une nouvelle qui m'attriste, dans le "Petit Parisien" du 15 mars 1903 :
 "Un Drame sur le Pont Louis-Philippe - Un drame émouvant s'est déroulé hier, vers quatre heures de l'après-midi, sur le pont Louis-Philippe.
Une jeune fille d'environ seize ans se promenait depuis un moment de long en large, regardant fréquemment en se penchant très avant au-dessus du garde-fou, l'eau qui courait au-dessous d’elle
Brusquement., elle abandonna la carton à chapeau qu'elle tenait à la main, arracha son chapeau d'un geste fébrile, et enjambant le parapet, se laissa choir dans le fleuve. Un bateau omnibus qui passait à ce moment stoppa aussitôt et le contrôleur se porta au secours de la désespérée. Un canot monté par deux hommes se détachait en même temps d'une péniche amarrée le long du quai de l'Hôtel-de-Ville, et en quelques coups d'avirons il arrivait à l'endroit où la jeune fille avait dispsru. Les recherches faites pour la retrouver sont restées sans résultat.
Dans le carton à chapeau que la désespérée avait abandonné avant de mettre à exécution son fatal projet, on a découvert une lettre, adressée à sa mère, Mme veuve R. une honorable commerçante de la rue Saint-Denis : "Mère chétie, avait écrit la modiste, je ne peux plus vivre ainsi sans savoir quel avenir m'est réservé. Je préfère la mort au doute. Mon existence n'a pas de raison d'être. Adieu." M. Bry, commissaire de police du quartier de Notre-Dame, a fait prévenir Mme R. da malheur qui la frappe. "

Le Pont Louis-Philippe, à Paris, qui relie la rive droite à l'ïle Saint Louis est à 4 ponts du Pont des Arts, en amont.