23 novembre 2012

Abri

J'habite rue Aubé, une rue qui n'exitse plus, dans le marché aux fleurs de l'ïle de la Cité. Je me suis fait un abri en cartons et en palettes, une maison de papier, un abri de fortune, un domicile fixe. Le jour je vais me promener au bout de l'île, jusqu'au  à la Pointe du Vert-Galant d'où j'observe le Pont des Arts, le manège des péniches et des bateaux-mouche, les canards, les barges géantes remplies de charbon. Au marche aux fleurs, ce sont déjà les prépartifs de Noël, les premiers sapins,  les couronnes de pin qu'on cloue sur des planches, le houx. La nuit, ça sent le sapin des Vosges, les sapins des Tatras en Pologne, ça me rappelle cet Est d'où je viens.