12 novembre 2012

Tradition

Modou Diop a dressé ses Tour-Eiffel sur le linge qui lui sert d'emballage, entre le Louvre et le Pont des Arts, à Paris, où les touristes sont nombreux. Modou Diop est sénégalais, "oui, nous sommes presque tous des sénégalais, moi je viens de Louga au Sénégal, nous sommes des "bana-bana", c'est du wolof, ça veut dire "pour moi - pour-moi", c'est la tradition chez nous, nous sommes des marchands ambulants là où il y a du travail, pour les papiers on se débrouille".
Pour un euro j'ai eu droit à 4 petites Tour-Eiffel, plus une supplémentaire.